Sélectionner une page

Axe Babadjou-Bamenda : l’armée neutralise des « bandits armés »

Axe Babadjou-Bamenda : l’armée neutralise des « bandits armés »
Réagissez à cette nouvelle

Ils sont au total 15 combattants de la cause séparatiste dont le général Okoro de Pinyin qui viennent d’être mis hors d’état de nuire au cours d’une opération des forces de sécurité qui aura duré cinq jours.

D’après les informations parvenues à notre rédaction, cette opération qui s’est étalée du mardi 14 au dimanche 19 juillet, a connu la participation de 450 soldats placés sous le commandement du colonel Matiang Charles. De nom de code « Awing-Pinying », elle avait pour but de sécuriser les localités situées sur l’axe Babadjou-Bamenda ; localités dans lesquelles des présumés séparatistes ont particulièrement sévis ces derniers jours. « Le 4juillet, un camion appartenant à une entreprise brassicole a été incendiée sur la route nationale N6 (Bamenda-Bafoussam). Le 11 juillet, une patrouille de sécurité mixte composée de policiers et de militaires a été attaquée sur la même route. Un policier a été tué et 6 autres blessés. Et le 12 juillet, des combattants séparatistes ambazoniens ont tenté d’attaquer la Brigade de gendarmerie de Bamendakwe et l’attaque a été repoussée » témoignait le Général de brigade, Nka Valère dans les colonnes du quotidien La Nouvelle Expression.

Cette offensive lancée contre les groupes armés a permis de « nettoyer en profondeurs les localités de Bamendakwe à Awing, Alahtening, Baba II, Baforchu à Bawock jusqu’à Pinyin et Santa » révélait le colonel Matiang Charles, chef des opérations. Outre les présumés séparatistes neutralisés, l’offensive a aussi permis de récupérer plusieurs objets dont des motos, des armes à feu, de la poudre à canon, des pistolets, des bonbonnes à gaz, des engins explosifs improvisés reliés aux téléphones portables, des gris-gris et un crâne, de la marijuana, un troupeau de 22 bœufs, du carburant du contrebande. Des objets qui auraient été volés et gardés à Pinyin.

L’appel à la collaboration et au professionalisme

Au cours de la séance d’exposition des objets saisis dans les camps des présumés séparatistes, le général de brigade à profiter de l’occasion pour appeler les populations à collaborer avec les forces de maintien de l’ordre et de sécurité afin de mettre complétement hors état de nuire ceux qu’il qualifie de « bandits armés » qui sévissent dans la région. Il a également exhorté les militaires au respect des règles d’engagement dans l’exercice de leurs professions. Précisant que tout pillage, agression illégale contre des civils sera sanctionné ; renseigne La Nouvelle Expression dans sa parution de ce jour.


Réagissez à cette nouvelle

A propos de l'auteur

Commentez cette nouvelle

Palabrenews utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité