Sélectionner une page

Crise anglophone: des coups de feu sifflent à Bamenda

Crise anglophone: des coups de feu sifflent à Bamenda
Réagissez à cette nouvelle

Plongée depuis quatre ans dans une crise dont le bilan se chiffre à des miliers de morts, la cité capitale de la région du Nord-ouest est à nouveau depuis hier le théâtre d’un affrontement entre les forces de maintien de l’ordre et les séparatistes.

Sur plusieurs vidéos qui circulent actuellement sur la toile, on attend des échanges de coup de feu et on y voit des populations en débandade à la quête d’un abris. L’accalmie relative qui régnait depuis un certain temps vient une fois de plus d’être troublée. “J’étais à l’hôpital Mbingo annexe. A mon chemin du retour, je suis pris entre deux feux au niveau de Ntahmoulong. Pris de Panique, le chauffeur de taxi nous demande de descendre. J’ai dû fuir en faufilant dans les quartiers inconnus avec un bras malade (…). Gloire à Jéhovah! J’ai pu rallier mon domicile via l’aide d’une demoiselle qui maîtrisait la ville”   rapporte un témoin des affrontements.

Rappelons que dans la journée d’hier, des hommes armés circulant à bord d’une moto ont fait irruption au centre de la ville de Bamenda plus précisément au lieu appelé City Chemist round About aux environs de 13h50. Ces derniers ont ouvert le feu sur les populations et ont abattu au passage l’inspecteur de police, Bikoi Nlend en détachement dans la capitale régionale du Nord-ouest depuis cinq mois. Un assassinat qui n’a pas manqué de provoquer la colère des collègues de l’infortuné.


Réagissez à cette nouvelle

A propos de l'auteur

Commentez cette nouvelle

Palabrenews utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité