Sélectionner une page

Crise migratoire : Ankara renforce ses effectifs militaires à la frontière avec la Grèce

Réagissez à cette nouvelle

Face à un afflux des migrants sur son sol, la Turquie a décidé de l’ouverture de ses frontières avec la Grèce la semaine dernière. Cette décision vise à favoriser le passage des migrants et à réduire l’effectif de ces derniers sur le territoire turc.

Au lendemain de l’ouverture de la frontière, ils étaient de dizaines de milliers de personnes à se masser le long de la frontière terrestre entre la Turquie et la Grèce. Les postes frontaliers et le fleuve sont jusqu’ici les principales voies de passage empruntés par ces derniers. Aux dernières nouvelles, ils sont nombreux à avoir rejoint la Grèce à travers les îles égéennes notamment Lesbos et Chios.

Débordée par l’arrivée massive des migrants, Athènes a entamé des refoulements en cherchant à bloquer le passage à ces derniers. Une  mesure qui n’est pas de nature à plaire à Ankara. En réaction à cette décision, la Turquie  a fait part ce jeudi 05 mars, d’un  déploiement  de mille éléments de la  police le long d’un fleuve frontalier avec la Grèce pour «empêcher» Athènes de «repousser» les migrants qui essaient de le franchir». «Ce matin, nous avons envoyé le long du fleuve Meriç 1.000 membres des forces spéciales de la police, pleinement équipés, pour les empêcher de repousser» les migrants, déclarait Süleyman Soylu, ministre turc de l’intérieur,  lors d’une visite dans la zone frontalière.


Réagissez à cette nouvelle

A propos de l'auteur

Commentez cette nouvelle

Palabrenews utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité