Sélectionner une page

Frontière Cameroun-Guinée Equatoriale: les autorités des deux pays appellent à l’apaisement

Frontière Cameroun-Guinée Equatoriale: les autorités des deux pays appellent à l’apaisement
Réagissez à cette nouvelle

Une réunion de crise s’est tenue ce 05 juin à Kyé-Osi entre Félix Nguélé Nguélé, gouverneur camerounais de la région du Sud et Justo Javier Ndong Engono de la province de Kie-Ntem, représentant la partie équato-guinéenne. Cette concertation qui s’est tenue à huis clos, découle d’une suite d’incidents qui se succèdent au niveau de la frontière entre les deux pays frères. 

Cette rencontre tenue dans un contexte de tension sociale persistante entre les riverains de cette ère géographique, avait pour but d’évaluer toutes les pistes de solutions pour ramener l’accalmie, une paix durable entre les populations des deux côtés des frontières qui se regardent de plus en plus en chien de faïence. Ainsi les échanges entre les deux autorités ont porté de nombreux sujets entre-autres les échanges commerciaux, la contrebande, les contrôles de la douane, de la gendarmerie et de la police, la gestion du flux des hommes et femmes, membres des mêmes familles installées de part et d’autres de la frontière. Cette concertation de crise a aussi permis aux deux autorités de revenir sur la question du tracé de la frontière, de la construction d’un mur de séparation par la Guinée-Equatoriale qui se retrouve en partie sur le sol camerounais.

La réunion du 05 juin à Kyé-Osi aura donc permis de crever l’abcès en abordant principalement les faits à l’origine des polémiques entre les populations des deux côtés des frontières. Comme premières pistes de solutions, les deux parties prenantes se sont accordés sur une décentralisation dans la mise en oeuvre des mesures pour ramener la paix au sein de ces populations. C’est ainsi que des rencontres permanentes de concertation similaires à celle à l’ordre du jour, pourront dans les prochains jours être organisées au niveau des sous-préfectures et des autorités traditionnelles. Les autorités de la région du Sud-Cameroun et de la province de Kie-Ntem, Guinée-Equatoriale, ont profité de la circonstance pour appeler les différents riverains à l’apaisement; ils ont les ont également exhorté à éviter tout débordement qui pourrait entraîner la moindre dégradation du climat social.


Réagissez à cette nouvelle

A propos de l'auteur

Commentez cette nouvelle

Palabrenews utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité