Sélectionner une page

La mise au point très ferme de Didier Raoult face aux “menaces de l’Ordre des Médecins”

La mise au point très ferme de Didier Raoult face aux “menaces de l’Ordre des Médecins”
Réagissez à cette nouvelle

Suite à un communiqué du Conseil National de l’Ordre des médecins, Didier Raoult a tenu à réagir. Car s’il n’était pas nommément cité, tous les regards se tournaient vers lui. Il rejette toute accusation.

Le message est clair : “Je ne suis évidemment pas concerné par les menaces de l’Ordre des médecins”, commence le turbulent Professeur marseillais. Avant l’explication, lapidaire, de ses pratiques et de leur cadre légal : “Je m’inscris dans le cadre du décret du 25/03. Les doses d’HCQ (hydroxychloroquine, ndlr) prescrites à l’IHU sont des doses habituelles, administrées sous surveillance. L’AZ (azithromycine, ndlr) est le traitement de référence des infections respiratoires.” Autrement dit: aucune pratique hors-la-loi dans ses protocoles, qui n’ont pas lieu d’être visés par le communiqué délivré hier par le Conseil National de l’Ordre des médecins.

Je ne suis évidemment pas concerné par les menaces de l’@ordre_medecins. Je m’inscris dans le cadre du décret du 25/03. Les doses d’HCQ prescrites à l’IHU sont des doses habituelles, administrées sous surveillance. L’AZ est le traitement de référence des infections respiratoires.

Dans ce texte, l’Ordre rappelle avec fermeté les règles en vigueur pour les protocoles de recherches cliniques, et indique qu’il est “inadmissible dans ce contexte de susciter de faux espoirs de guérison”. Puis le communiqué poursuit : “Ces dernières semaines dans les médias, plusieurs médecins ont fait état de ‘protocoles de traitement’ du Covid-19 qui nécessitent une clarification de la part du Conseil national de l’Ordre des médecins.” Avant une conclusion en forme d’uppercut : “La mise en danger des patients, s’il apparaissait qu’elle puisse être provoquée par des traitements non validés scientifiquement, pourrait justifier dans ces circonstances la saisine du Directeur général de l’ARS pour demander une suspension immédiate de l’activité de ces médecins.”

Pour le moment, le Professeur Raoult esquive.

Source: Yahoo.fr


Réagissez à cette nouvelle

A propos de l'auteur

Commentez cette nouvelle

Palabrenews utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité