Sélectionner une page

Le monde enregistre moins de grossesses adolescentes depuis l’accroissement du taux de scolarisation des filles dans le secondaire.

Le monde enregistre moins de grossesses adolescentes depuis l’accroissement du taux de scolarisation des filles dans le secondaire.
Réagissez à cette nouvelle

Telles sont les conclusions d’une étude menée par la banque mondiale. Selon cette institution financière internationale, le taux de grossesses d’adolescentes a connu une régression appréciable dans le monde. De 65 naissances sur 1000 adolescentes en 1990, ce taux a baissé à 44 accouchements en 2017. Une situation qui semble les experts de la banque mondiale.

L’institution estime que cette baisse du taux de grossesses adolescentes est dû à l’accroissement du taux de scolarisation des filles dans le cycle secondaire de l’éducation. De nombreuses études consignées dans le rapport de la banque mondiale “The Cost of Not Educating Girls” (publié en 2018), concluent qu’il existe un rapport de cause à effet entre les grossesses adolescentes et la scolarisation des filles au cycle secondaire de l’éducation. Ainsi plus les filles sont scolarisées à ce cycle moins elles sont exposées aux grossesses.

Il faut par conséquent encourager la scolarisation des jeunes filles pour non seulement garantir leur éducation mais aussi les mettre à l’abris des grossesses précoces. Selon l’institution, l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud étaient en 1990 les régions où on enregistrait plus de grossesses adolescentes.


Réagissez à cette nouvelle

A propos de l'auteur

Commentez cette nouvelle

Palabrenews utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité