Sélectionner une page

Recrudescence des délestages : le DG d’ENEO donne des explications

Recrudescence des délestages : le DG d’ENEO donne des explications
Réagissez à cette nouvelle

Nommé le 28 novembre dernier au poste de Directeur Général de la société de commercialisation de l’énergie électrique, ENEO, Eric Mansuy s’est exprimé dans un entretien rendu public sur le site internet de la compagnie, sur plusieurs points parmi lesquels la recrudescence des coupures intempestives d’énergie électrique dont continuent de souffrir de nombreux ménages.

Selon le nouvel administrateur principal d’Eneo, les coupures intempestives d’énergie électrique encore appelés délestages sont dues à plusieurs raisons. Il a en premier pointé du doigt la mauvaise santé financière que traverse l’entreprise. « Le secteur de l’électricité en général connaît une crise aigüe de liquidités » s’est-il confié. « Pour Eneo, il s’agit de sérieuses tensions de trésorerie, dues à d’énormes impayés, qui nous empêchent d’honorer tous nos engagements vis-à-vis de nos fournisseurs. La conséquence la plus visible se traduit par les difficultés rencontrées dans l’approvisionnement quotidien en fuel de nos centrales thermiques, entrainant des délestages sporadiques dommageables pour notre clientèle » ajoutait-il. Poursuivant sa justification, il cite la rareté des poteaux bois pour les dépannages. « Il y a ensuite la rareté des poteaux bois pour les dépannages. Avec la situation sécuritaire dans le Nord-Ouest, d’où nous tirions toute notre matière première, la production des poteaux a baissé de plus de 90%. Eneo a saisi les pouvoirs publics, à travers le Ministère en charge des forêts, qui a donné son accord de principe pour l’exploitation durable de certaines réserves d’eucalyptus à l’Ouest. En attendant l’aboutissement de cette option, l’entreprise est en train de déployer sa stratégie de mix poteaux qui consiste à réintroduire les poteaux en béton et métalliques aux côtés des poteaux bois. » a-t-il dit.

Autre raison évoquée, la situation économique que le pays. Pour cela, il a précisé que l’entreprise travaille « d’arrache-pied avec le Gouvernement et tous les acteurs du secteur pour trouver des solutions idoines ». Conscient des désagréments que causent  ce qu’il a qualifié de « fâcheuses perturbations », le directeur général d’Eneo a tenu à exprimer tous les « regrets » de l’entreprise à sa clientèle


Réagissez à cette nouvelle

A propos de l'auteur

Commentez cette nouvelle

Palabrenews utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité