Sélectionner une page

Sécurité transfrontalière : Malabo et Yaoundé signent un accord de coopération

Sécurité transfrontalière : Malabo et Yaoundé signent un accord de coopération
Réagissez à cette nouvelle

Le protocole d’entente relatif aux modalités de coordination et d’actions communes en matière de défense et de sécurité transfrontalière entre la République de la Guinée Equatoriale et la République du Cameroun, a été conclu hier à Malabo à l’issue d’une réunion de concertation qui aura durer deux jours soit du 20 au 21 juillet.

Cette rencontre qui s’inscrivait  dans la continuité des travaux de Yaoundé tenus ces 29 au 30 juin, visait à renforcer la défense et la sécurité transfrontalière entre les deux pays. Représentant la partie équato-guinéenne, le Ministre de la Défense, M. Leandro Bakale Ngogo était accompagné par neuf de ses collaborateurs entre-autres M. Baltasar Engonga Edjo’o, Ministre d’Etat chargé de l’Intégration Régionale, S.E. Siméon Oyono Essono Angue, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, S.E. Armando Kote Echuaga, ambassadeur de la République de Guinée au Cameroun. Ministre délégué à la Présidence de la République chargé de la Défense, M. Joseph Beti représentait la partie camerounaise, assisté dans cette tâche par trois collaborateurs dont S.E. Mbella Mbella, Ministre des Relations Extérieures, S.E. Mpouel Bala Lazare, ambassadeur de la République du Cameroun en Guinée Equatoriale et le Général des Corps d’Armée, René Claude Meka, Chef d’Etat-Major des Armées.

Relations d’amitié et de coopération

Co-présidée par les différents patrons de la défense présents, la réunion de Malabo a servi de cadre pour la réaffirmation des excellents rapports d’amitié et de coopération qu’entretiennent les Républiques de Guinée Equatoriale et du Cameroun. Elle aura aussi servi d’opportunité pour les deux parties de s’accorder sur la nécessité de renforcement de la collaboration entre les Autorités transfrontalières de ces pays afin d’apporter des solutions concrètes et efficaces à toute problème de sécurité  qui pourrait survenir à leurs frontières communes.

Entre autres sujets abordés lors des échanges, la mission capitale que doivent remplir les Forces de Défense dans la préservation de l’intégrité du Golfe de Guinée et surtout dans les zones frontalières où les actions de poursuite sont rendues difficiles du fait des contraintes de souveraineté des Etats.


Réagissez à cette nouvelle

A propos de l'auteur

Commentez cette nouvelle

Palabrenews utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité